Loué sois-tu, Seigneur consumériste

Loué sois-tu, Ô Seigneur consumériste,

Parce que nous sommes unis. Tu t’adresses à chacun sans distinction d’origine, de sexe, et même de confession. Nous sommes tes enfants, bénis par ta bonté. Tes splendeurs nous illuminent et nous confient l’espoir qu’un jour nous rejoindrons ta hauteur, car tu es le Très-Haut, intouchable et indestructible, rayonnant et flamboyant. Tes richesses sont sans pareil et leur éclat n’est que merveille. Gloire à toi, Ô Seigneur.

Aujourd’hui, je chante tes louanges, car mon dévouement m’emplit de joie.

Grâce à toi, Seigneur, ma vie est pleine. Je n’achète plus, je consomme. Ainsi en est ta volonté. Plus rien ne m’appartient Seigneur, je suis à toi comme tout ce que je croyais posséder. Ce que j’écoute, ce que je regarde, ce que j’entends, ce que je vois, souvent, ce que je mange, ce que je bois ; tout est à toi, Ô Seigneur consumériste. J’habite chez toi, je dors chez toi, je n’existe qu’en ton sein. Je travaille pour toi, même si ce que je gagne n’est rien. Car tout est à toi, Ô Seigneur. Tout ce que tu m’offres, je te le rends. Avec humilité et sans compter ; sans explication, te demander.

Chaque jour, je te loue, Seigneur. Je prends, je vends, à crédit ou comptant ; j’use, je jette ; je remplace, dès que je le peux, car tu es si bon.

Loué sois-tu, Ô Seigneur consumériste,

Pour l’air que je respire. Sans lui, je ne serais que sécheresse et poussière ; un corps mort au milieu des prières. Je te rends grâce, Ô Seigneur, de m’offrir cette chance sans rien exiger en retour ; une nouvelle preuve de ton amour.

Sans toi, je serais égaré, perdu dans les ténèbres. Mais les jours sont heureux, car tu es avec moi. Tu me connais et combles mes désirs ; ton savoir est sans limites. Tu vois tout et entends tout ; personne n’échappe à ton omniscience. Tu sais où je suis, avant moi, où je vais, tu es mon guide ; impossible de se soustraire à ta toute-puissance. Tu éclaires la voie. Tous tes messages me parviennent. Ils enchantent mes oreilles à chaque instant, du lever au coucher, par tous les temps, où que je sois. Je les écoute, les regarde, les lis ; je sens ta présence.

Loué sois-tu, Ô Seigneur consumériste,

Parce que tu chéris mes enfants. Tu assures leur avenir et leur enseignes la vérité : sans toi, rien ne sera. Pardonne leurs écarts, leurs cœurs sont candides et leur innocence simple à tromper ; leurs âmes sont fragiles et leur enfance facile à briser. Malheur à ceux qui tentent de les détourner du chemin que tu as créé.

Tu es ici, là et maintenant. Avant et après. Avec moi, avec eux, avec nous.

Loué sois-tu, Ô Seigneur consumériste.

 

Mickaël Feuillet

Join the discussion One Comment

Leave a Reply